AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Aélendil ~ magicienne d'Angmar

avatar
AélendilMagicienne
Messages : 10
Date d'inscription : 07/03/2013
Age : 18
Localisation : Quelque part en train de chercher une nouvelle victime à torturer

He ▬
Royaume: Angmar
Rang: Magicienne
Affinités & famille:
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Aélendil ~ magicienne d'Angmar Jeu 7 Mar - 19:45

Aélendil
Landolien








AGE : 1500 ans
RACE : Elfe
ROYAUME : Angmar
RANG : Magicienne ~ Chef de son ordre

LIENS : ...






PÈRE : Falandil
PÈRE DE PÈRE : Aragandil

MÈRE : Alyve
MÈRE DE MÈRE : Ionille
DESCENDANTS : //

...
AUTRES LIENS FAMILIAUX :

Soeur aînée de Lothia

...







Physique




Aélendil est une elfe au corps élance, long et mince. Son visage parfait ne porte aucune ride malgré ses 3000 ans. Ses yeux bleu spahir sont aussi perçants que l'oeil de Sauron d'il y a 29 ans. Elle voit tout de son regard de lynx, pétrifiant au premier abord, renfermant un ange diabolique aux traits plus repoussants que ceux des Orcs, monstres infâmes ne ressemblant à rien. L'elfe au contraire ressemble à quelque chose : à un ange tout droit tombé du ciel : un visage angélique entouré d'une magnifique chevelure blonde, aujourd'hui argentée.
Ses prunelles sont désormais froides et sans autres expressions que la cruauté, l'envie de meurtre et la méchanceté. Elle a changé du tout au tout, en mal. Plus de bonté plus de pitié, plus que du sadisme et de la cruauté, un sentiment sans limite en elle.

Le corps fin d'Aélendil est souple, lui permettant de grimper facilement aux arbres ou de monter un cheval avec efficacité. Elle n'est pas très musclée, à vrai dire, sa force physique n'est pas des plus développée, même si elle a de bonnes bases. Ses bras le sont davantages à force de manier l'éper et l'arc avec lequel elle excelle. Sa force, c'est son bâton de magicienne. A vrai dire elle est plus sorcière que magicienne, même si c'est la même chose.
















Tempérament




Il fut un temps où Aélendil gambadait dans les forêts, joyeuse et heureuse, insouciante. L'innocence de cette elfe était presque magique, tant sa bonté était unique. Elle aidait sans compter, partageait tout avec les autres et n'hésitait pas à apporter son conseil. Elle était si douce et aimable que Galadriel elle-même la prit sous son aile, lui apprenant de ce fait la télépathie. Elle était alors la plus gentille des créatures qui puisse exister, rêveuse et généreuse.

Mais ce temps là, est révolu. Du jour au lendemain elle est devenue un être sans pitié, dénuée de bonté, semant la pagaille derrière elle. Cette elfe, auparavant si douce, chantant des berceuses aux jeunes elfes afin qu'ils s'endorment, cette fille qui aidait tout le monde pour le plaisir sans rien demander d'autre faisait payer chaque rare service qu'elle rendait. Sa magie était sans conteste très puissante, et elle qui autrefois s'en servait pour faire le bien prenait un malin plaisir à faire le mal autour d'elle, transformant les récoltes en cendres, les maisons en ruines. Elle devint dangereuse. Mauvaise, diabolique et cruelle, elle prenait un malin plaisir à torturer des hommes, des nains, des hobbits, tout ce qui lui passait sous la main.
Elle fut expulsée.






Vêtements



Elle reste une elfe et en cela porte des vêtements confortables et pratiques. Des tuniques associées à des pantalons souvent verts. Mais cette teinte lui donne parfois le tourni tant elle se remémore le passé. Un passé trop doux, trop mignon pour être acceptable. Alors elle opte plus pour de longues robes aussi noires que la nuit se terminant par de la fumée. Un petit tour de magie et la plus simple de ses robes se transforme en une tenue aussi magnifique que diabolique. Elle porte souvent des capes sombres mais de temps en temps ses vieilles capes violettes refont surface, lorsque l'envie lui prend de revenir en arrière. En fait, ce n'est pas si rare. C'est surtout pour prendre au piège les misérable créatures qui croient avoir affaire à une jeune elfe innocente et pure. TOUT FAUX ! Peu de temps après il découvrent, masquée sous la cape claire, une robe sombre rêvélant la vraie nature d'Aélendil.

Sinon, la cotte de maille est aussi de mise sous les robes et les capes. Et de temps en temps, une armure fine, légère mais résistante, blanche, noire ou en argent la recouvre du cou aux cuisses en passant juste au dessus des coudes. Ces armures elfiques qu'elle a conservé ou fait faire vont avec gantelets de même couleur.


Armes




Etant magicienne, elle possède tout naturellement un bâton. Il est noir orné d'un saphir brillant. Une arme de taille en fait car tout magique qu'il est, il peut également faire mal lorsqu'on frappe avec. Mais à part ce bien maigre outil de combat, elle possède plusieurs dagues et une épée elfique à la poignée noire incrustée de saphirs et de cristaux de roche. Sa lame est assez longue et tranchante, et les motifs sont en fait des écritures en elfique accompagnées par le langage du Mordor.
Son arc, taillé dans l'arbre le plus dur de la Lorien est également léger et facile à manier. Des motifs vert foncé courent le long du bois tout aussi sombre. Les flèches allant avec sont terminées par des plumes bleues et sont sans doute la marque très représentative d'Aélendil.



Histoire


En 1548, dans les bois de la Lothlorien naquit Aélendil. Une elfe tout ce qu'il y a de plus normale. Une petite blonde aux yeux bleus qui rapidement développa un caractère tout doux tout mignon. Elle aidait tout le monde et lorsqu'elle apprit, alors qu'elle avait 5 ans, qu'elle allait avoir une petite soeur, elle ne bouda pas, elle sauta de joie. Et quand Lothia vint au monde, elle s'en occupa correctement, prenant plaisir à passer ses journées avec elle.

Tout allait bien donc, elle et sa soeur se promenait gaiement dans la forêt, grimpant aux arbres et embêtant parfois les adultes de leurs questions.
Une complicité sans faille vit le jour entre ces deux elfes unies par le sang. Leur lien était indéfectible et elles étaient toujours ensemble, explorant leur petit monde tout leur content, dès qu'elles en avaient l'occasion.

Mais penchons-nous sur Aélendil, alors âgée d'un âge qui passe pour l'adolescence chez les humains. Elle fit plus ample connaissance avec Galadriel, au grand bonheur de sa mère, Alyve qui avait toujours rêvé qu'elles seraient amies.
La Dame de Lorien et sa protégée partagèrent donc leurs journées, attristant de ce fait Lothia qui voyait le temps qu'elle passait avec sa soeur se raccourcir.
Peu à peu, Aélendil apprit la télépathie et comment devenir une grande magicienne. Ce qu'elle devint rapidement, mais une magicienne du bien.

Malheureusement, un jour tout changea. Elle faisait route vers le Mordor afin de rapporter des nouvelles à son peuple. Mais l'Oeil avait déjà tout prévu. Une magicienne elfe, ça ne se refuse pas ! Les Orcs n'empêchèrent pas Aélendil de s'approcher des Portes Noires. Mais Sauron veillait. Son grand oeil voyait tout, et il la vit approcher. Il lui parla dans sa tête et peu à peu, l'elfe abandonna son esprit à cette voix, sombrant dans des rêves.
A son réveil elle n'était pas entourée d'arbres, mais dans une tour noire. L'une des tours de chez Sauron. Dans son sommeil on avait troqué sa tunique verte contre une longue robe noire.

Désormais, elle était une magicienne noire. Sa vie, elle la consacra alors à Sauron, vivant au Mordor et méprisant pourtant les Orcs. Elle appréciait Sauron qui lui parlait souvent. Ils avaient de noirs projets pour anéantir les Hommes. Et cela failli bien marcher. Mais Sauron ne voulait pas perdre sa magicienne qu'il avait fini à "bien aimé" pour ses talents. Il préféra donc utiliser Saroumane plutôt qu'Aélendil qui, énerver, se contenta d'épauler les Orcs, leur donnant des armes plus lourdes. Cependant, elle ne fit pas grand chose.

Seule, elle s'attaqua à de misérables Rohirrims égarés ou a des familles du Gondor venues pique-niquer dans les forêts. Elle tuait seule, dans les bois dans les montagnes. Seule.
Lorsque Sauron tomba, elle fuit à Angmar, jurant qu'elle vengerait celui qui l'avait recueillie, même dans un but précis.
Sa mère, son père, elle les détestait pour ne pas être venus la sauver. Sa soeur, elle priait pour ne plus jamais la voir...


VOUS


PUF : Pyroli
ÂGE : 13 ans
DISPONIBILITÉ : 6/7
NIVEAU RPG : Bon je pense




CODES : Validé

COMMENT AVEZ VOUS CONNU LE FORUM ? : Wish ^^
AVIS, QUESTIONS : ...
AUTRE : Préparez vous à mourir bwabwabwabwa //MUR//
avatar
Aragorn.
Fondatrice Wish.
Elessar | Roi du Gondor et de l'Arnor | Porteur d'Andúril |
Messages : 63
Date d'inscription : 21/07/2011
Age : 20

He ▬
Royaume: Gondor
Rang: Roi
Affinités & famille:
Voir le profil de l'utilisateur http://lsda-nazguls.forumgratuit.org
MessageSujet: Re: Aélendil ~ magicienne d'Angmar Jeu 7 Mar - 20:58

    Je valide Very Happy









Spoiler:
 

Aélendil ~ magicienne d'Angmar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Angmar[750 points]
» Créatures rares et nommés - Angmar
» Malaurie Mytheiril, demoiselle aux papillons [Magicienne]
» Kara[Danseuse, acrobate & magicienne]
» Lally la Drow [Magicienne] {Changement de fiche avec Accord}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Seigneur des Anneaux :: Gestion des personnages :: Présentations :: Présentations validées-